Devenir chauffeur vtc

Quelles sont les formations requises pour devenir conducteur VTC ?

Le chauffeur VTC est un professionnel qui prend en charge le déplacement personnel ou professionnel des particuliers. Ces derniers doivent passer au préalable une commande via une application avant de bénéficier des services d’un VTC (contraire au taxi). 

Selon les chiffres, on compte près de 30 000 chauffeurs de VTC en France. Cela démontre que c’est un secteur en pleine expansion, raison pour laquelle de nombreuses personnes souhaitent y faire carrière. Mais quelles sont les formations requises si l’on souhaite devenir un conducteur VTC ? 

Est-ce obligatoire d’avoir une formation spécifique ? 

Pour accéder au titre de conducteur VTC, il n’y a pas de diplôme requis. Vous pouvez donc le faire sans formation ou encore sans baccalauréat. Cependant, il y a quelques conditions à respecter comme : 

  • Avoir le permis de conduire depuis au moins trois ans. 
  • Avoir passé un examen organisé par les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA). 
  • Avoir un casier judiciaire vierge. En d’autres mots, vous n’avez pas été condamné pour des délits importants. 
  • Avoir de bonnes conditions physiques. Il faut que le candidat possède toutes les facultés intellectuelles et physiques pour conduire une voiture.  

Pour bien appréhender ce métier, il convient quand même de suivre une formation VTC proposée par des spécialistes en la matière. Vous aurez alors les réflexes adéquats pour effectuer vos missions.

Comment se déroule l’examen pour être conducteur de VTC ? 

Il est tout à fait possible de devenir chauffeur de VTC sans aucun diplôme. Cependant, il faut noter le durcissement du test. Ainsi, pour le réussir, il faudra suivre nécessairement une formation. Voici quelques informations supplémentaires sur cet examen : 

  • Il y a deux épreuves distinctes. La première se résume à une étape théorique de 4 heures. Elle se compose de plusieurs questions à choix multiples sur les thèmes de la sécurité routière, de la maitrise de la langue française, de la réglementation en vigueur. La seconde épreuve est une mise en situation. Le candidat doit réaliser une mission de transport en VTC (mode de conduite, préparation du parcours…).
  • Il y a un cout de 200 euros à payer. 

Chaque année, l’examen devient de plus en plus difficile, raison pour laquelle suivre une formation peut être judicieux pour les candidats. 

Client dans un véhicule vtc

La réglementation sur les véhicules VTC 

SI vous souhaitez devenir un chauffeur VTC indépendant, il faudra avoir un véhicule qui répond à certaines normes. Les voici : 

  • 4 Places à neuf places. 
  • Véhicule moins de 6 ans sauf évidemment s’il s’agit de voiture de collection. 
  • 4 portes 
  • Puissance d’u moins 120 chevaux ou 84 kilowatts (pour les modèles électriques). 

Sachez qu’il est interdit de faire toutes modifications qui peuvent faire penser que le véhicule est un taxi. Il s’agit d’une infraction grave qui est sanctionnée par une amende importante.   

Quoi qu’il en soit, devenir chauffeur de VTC est plus ou moins facile si on a l’habitude de rouler en voiture. Mais pour assurer la réussite à l’examen, suivre une formation demeure indispensable. Grâce à elle vous serez apte à avoir plus aisément votre licence de VTC.