Suivre une formation sans le bac

Faire ses devoirs

Le baccalauréat est un diplôme d’une importance capitale pour ceux qui désirent effectuer des études supérieure. Ce précieux sésame vous ouvre la porte à une diversité de formations, mais ne pas avoir le bac n’est pas une fatalité. De nombreuses formations sont, en effet, disponibles pour ceux qui n’ont pas le bac. Dans les lignes qui suivent, nous vous montrons comment suivre une formation sans le bac.

Retenter sa chance

Faire un cursus universitaires sans le bac est plutôt compliqué. Afin d’accroître vos chances de vous former dans la filière de votre choix, le mieux serait de repasser le bac. Plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez redoubler la classe de terminale ou passer le bac en candidat libre.

Faire ses devoirs
Ne vous laissez pas abattre par l’échec. Remettez-vous au travail et sûrement que vos efforts seront récompensés.

Faire un CAP

Le certificat d’aptitude professionnelle est une excellente option pour intégrer la filière de son choix. Ce diplôme vous permet en effet d’intégrer une filière professionnelle ou technologique sans que vous ayez nécessairement le bac. De plus, les détenteurs d’un CAP sont très recherchés sur le marché. Ceux qui suivent cette formation diplômante sont assurés d’avoir un emploi dans 80% des cas. Leur insertion professionnelle est donc très aisée.

Se tourner vers un bac professionnel

La formation professionnelle qu’offre le bac pro est une voie royale cers l’emploi. Si vous avez déjà échoué à un bac ES, S ou L, faire un baccalauréat professionnel est l’une des meilleures idées que vous puissiez avoir. En effet, ceux qui ont le niveau bac, n’ont nullement besoin de passer par un CAP. De plus, les titulaires d’un bac pro sont les mieux outillés pour intégrer une filière BTS.

Faire un bachelor

Les personnes n’ayant pas obtenu leur bac, peuvent tout de même préparer ce diplôme national. Pour obtenir un diplôme comme le bachelor, le bac est généralement requis, mais il existe des écoles de préparation au bachelor qui acceptent des personnes n’ayant pas obtenu le bac. Diplôme de niveau bac +3, le bachelor vous permet de poursuivre vos études universitaires.

Obtenir un titre professionnel

Les titres professionnels que vous pouvez obtenir sans le bac sont les Titres homologués au RNCP, les Certificats de Compétence Professionnelle (CCP) et les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP). Pour se former, le non-bachelier peut intégrer une école d’entreprise comme celle d’ENGIE ou celle de la SNCF. Il peut aussi se former au Conservatoire national des arts et des métiers, dans les Centres de Formation des Apprentis ou dans les écoles relevant des chambres de commerce et d’industrie.

Obtenir le BTS

Quoique très difficile, il est possible d’obtenir le brevet de technicien supérieur (BTS) sans le BAC. Il vous sera peut-être impossible d’intégrer un établissement public, mais certaines écoles privées peuvent vous ouvrir leurs portes. Il faudra avant tout convaincre le chef de l’établissement de vous donner une chance. Généralement, les établissements qui acceptent les non-bacheliers leur demandent de passer le bac en candidat libre.

Obtenir le DUT

Obtenir un DUT sans le bac est très difficile, mais ce n’est pas impossible. Ce diplôme d’état se prépare uniquement dans des instituts publics, mais il est tout à fait possible d’y entrer sans le bac, quoique cela soit rare.

Suivre une formation en vue d’obtenir une licence

Faire directement des études universitaires sans le bac est normalement impossible. Toutefois, il existe des voies de contournement. La première est la capacité en droit. La capacité en droit est une formation qui se déroule sur deux ans. Le postulant peut suivre les cours par correspondance ou en intégrant une faculté de droit. La formation requiert que le candidat soit âgé d’au moins 17 ans. Cette formation permet à ceux qui la suivent de s’inscrire ensuite dans une formation initiale comme un BTS notariat, un DUT carrières juridiques ou une licence en droit. Elle leur ouvre également la voie à des concours de catégorie B.

La seconde voie s’appelle le Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU). Ce diplôme national est l’équivalent du bac. Il se prépare sur un an, mais il faut avoir au minimum 24 ans pour y accéder. Les candidats ayant au moins 20 ans et 2 ans d’expérience professionnelle sont aussi acceptés. Pour le préparer, l’étudiant peut suivre les cours dans une université telle que l’Université Grenoble. Ce diplôme propose deux options, à savoir l’option littéraire et l’option scientifique. Le candidat devra toutefois réussir un certain nombre d’épreuves.

Obtenir le diplôme d’une école spécialisée

Les écoles de cuisine, de l’hôtellerie, de la restauration, des arts, d’esthétique, de cosmétique et de tourisme acceptent des non-bacheliers. Les diplômes qui sont décernés permettent d’exercer une activité professionnelle. Toutefois, ce sont pour la plupart des écoles privées et les frais de formation peuvent être élevés. Une bonne idée serait d’y suivre une formation par alternance.

Se former dans une école de commerce

La grande majorité des écoles de commerce n’acceptent que les titulaires d’un bac. Mais, certaines structures acceptent tout de même des non-bacheliers. L’étudiant devra passer par une année préparatoire pendant laquelle, il sera préparé à repasser le bac et à obtenir un diplôme équivalent au bac. Au cas où l’étudiant obtient le bac, il pourra préparer un diplôme commercial.

Préparer un diplôme paramédical ou sportif

Le brevet d’état d’éducateur sportif (BÉES), ainsi que le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) sont deux diplômes qui sont accessibles avec ou sans le bac. Ils ouvrent la voie à des emplois d’animateur culturel, social, sportif et de loisir.

formation sans le bac
Sans le bac, vous pouvez suivre une formation paramédicale en vue d’obtenir le diplôme d’état d’ambulancier.

Vous pouvez également accéder à des emplois de paramédical sans le bac. Les non bacheliers peuvent ainsi préparer un diplôme d’état d’ambulancier, d’auxiliaire de puériculture ou d’aide-soignant. Ils peuvent également accéder à la fonction d’assistant dentaire.

Intégrer la fonction publique

De nombreux emplois de la fonction publique ne requièrent pas d’avoir le bac. Vous pouvez intégrer la gendarmerie, la marine, l’armée de l’air et l’armée de l’air. Durant votre temps d’engagement, vous pourrez suivre une formation professionnelle. Vous pouvez également passer un concours de la fonction publique comme le concours de police. Le Pacte (le parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière, d’État (Pacte) est une autre voie pour intégrer la fonction publique sans le bac.

Retour en haut