Travailleur indépendant : comment devenir freelance UX designer ?

L’UX designer doit étudier les soucis en lien avec l’usage d’interfaces utilisateurs sur le web et optimiser ce dernier. Agissant en tant qu’indépendant, ce professionnel aura pour mission de collaborer avec des sociétés diverses et variées. Outre la simple immatriculation de votre société, il n’y a aucune autre formalité particulière. Au niveau du statut juridique, c’est à vous d’opter pour le statut le plus pertinent pour vous (EURL, SASU, etc).

Qu’est-ce qu’un freelance UX designer ?

L’UX designer, aussi nommé consultant UX designer, est un individu dont la mission est de s’occuper de l’expérience utilisateur. Sa finalité est d’offrir une réponse aux besoins de ce dernier. Ainsi, il pense et conçoit des fonctions offrant la possibilité à l’internaute de mieux se servir de l’interface concernée. L’UX designer a pour mission de mettre sur pied et d’optimiser interfaces numériques. Il effectue des études sur l’usage des interfaces par les internautes. Une de ses autres fonctions est de récolter des données et de les étudier dans le but d’améliorer l’utilisation de ces interfaces grâce aux enseignements de ces analyses. Enfin, il doit également se pencher sur une multitude d’aspects comme l’accessibilité, la visibilité ou la simplicité des interfaces utilisateur.

L’UX Designer, ou ergonome, a pour finalité d’intégrer du storytelling dans l’expérience client. Son but est de raconter un récit. On peut dire qu’il est un concepteur d’interfaces numériques dont la démarche est focalisée sur l’utilisateur.

Quelles peuvent être les missions d’un freelance UX designer ?

En règle générale, les missions sont de plusieurs types et peuvent aller de former, aider jusqu’à mettre sur pied des solutions pertinentes, efficaces et innovantes. Ces dernières contribuent principalement à identifier les finalités du projet du client, à optimiser les objectifs et le diagnostic, à concevoir un portail internet ou une application mobile et enfin à prendre en compte les finalités financières du client et ses différents besoins.

Réglementation et compétences

Il n’y a aucune réglementation particulière par rapport au métier d’UX designer. D’ailleurs, il n’y a pas de diplôme spécifique mais bel et bien des formations dans des secteurs comme l’informatique. Durant l’immatriculation de votre société, aucun justificatif n’est nécessaire.

Avant de tenter de devenir UX designer, voici les savoir-faire qu’il est nettement préférable d’avoir : un esprit d’analyse aiguisé, des compétences dans les secteurs de l’informatique et du multimédia, un excellent contact avec les personnes afin de récolter l’opinion des utilisateurs, une capacité d’étude de données optimale et enfin un sens du travail en équipe poussé.

La totalité de ces compétences font un UX designer efficace. Elles vous offriront la possibilité de finaliser des contrats avec des sociétés désireuses de profiter de vos services.

UX designer indépendant, quel statut juridique choisir ?

Comme indépendant, vous travaillerez de façon entièrement indépendante. Gardez en tête que les sociétés se tournant vers vos services sont seulement vos clients.

Différents statuts sont possibles. Il est possible d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur, entrepreneur individuel ou de faire le choix de monter une société commerciale. Dans la majorité des situations, les UX designers prennent la décision de concevoir une SASU ou une EURL.

Vous pouvez tout à fait effectuer une association avec d’autres individus dans le but de concevoir une société commerciale à plusieurs associés. Vous êtes l’unique décisionnaire dans la décision du statut juridique. Prenez votre temps afin de choisir le statut le plus adapté à votre situation. Ainsi,si vous faites le choix d’une SASU, votre statut sera assimilé-salarié et vous devrez concevoir des fiches de paie avec l’affiliation à un régime de protection sociale courant, comme les employés. Par contre, si vous optez pour l’EURL, votre statut sera celui de travailleur non salarié. Ainsi, vous n’obtiendrez aucune fiche de paie. C’est à vous de définir ce qui vous convient le mieux.

Quelles sont les démarches pour devenir freelance UX designer ?

Devenir et être indépendant n’a rien de bien compliqué sur la forme. En seulement quelques minutes, cela est tout à fait possible ! Néanmoins, nous vous conseillons de vous faire aider par des spécialistes dans l’accompagnement des freelances et des indépendants.

Quelles sont les formalités nécessaires ?

Une fois votre société créée afin d’effectuer votre activité d’UX designer en indépendant, vous pourrez procéder à l’immatriculation de votre société avant d’exercer. Or, certaines démarches sont à finaliser.

Tout d’abord, vous devrez effectuer la rédaction des statuts constitutifs de l’entreprise. Ce papier détermine l’objet social, c’est-à-dire l’activité faite par la société, l’identité de ses dirigeants, les règles de majorité par rapport à la prise des décisions majeures ou encore l’adresse postale du siège social. La totalité des renseignements essentiels sur la société y sont présents. C’est pourquoi il est essentiel que leur rédaction soit assurée par un véritable expert.

Puis, vous devrez procéder à la publication d’une annonce légale. Il s’agit d’un document qui sera publié dans un journal spécifique exposant les annonces en lien avec la vie des sociétés. Votre annonce légale a pour finalité de dévoiler aux tiers la conception de votre société. Elle expose les lignes majeures de votre entreprise. Voici les principaux aspects présents dans ce document : dénomination sociale, forme juridique, objet social, identité du ou des dirigeants notamment, ainsi que le lieu du RCS (registre du commerce et des sociétés) compétent.

Vous devrez transmettre au greffe du tribunal de commerce compétent (celui de l’endroit du siège social) un dossier fiable, pertinent et complet de demande d’immatriculation. Ce dossier est fait d’éléments comme tout ce qui suit : devis d’annonce légale, statuts constitutifs, déclaration de non-condamnation ou encore déclaration relatives aux bénéficiaires effectifs de la société notamment. Ce dernier doit également intégrer une multitude d’éléments justificatifs divers et variés tels que votre pièce d’identité valide ou un justificatif de domicile datant de moins de trois mois à votre nom et prénom dans la situation où votre entreprise est domiciliée chez vous.

Vous l’aurez compris, devenir freelance n’est pas compliqué. C’est la suite qui l’est plus. Afin de trouver vos clients, vous devrez passer par une plateforme freelance UX designer. Pour dénicher les meilleures, cherchez les avis utilisateurs sur Google.