Comment éviter la vacance locative ?

La vacance locative est la période pendant laquelle votre appartement en location n’est pas loué. Il ne génère pas de revenus pour vous, et en même temps vous supportez les frais de son entretien. C’est la bête noire de tout propriétaire immobilier. Si l’inoccupation persiste, il se peut que vous ne puissiez pas effectuer votre versement hypothécaire. Bien que de nombreux facteurs puissent entraîner des taux d’inoccupation élevés, il existe des mesures spécifiques que vous pouvez prendre pour réduire le taux d’inoccupation de votre propriété locative.

choisissez bien vos locataires pour éviter la vacance locative

Tous les spécialistes de la location accordent une grande importance à la sélection des locataires. Pour avoir de bons locataires, c’est-à-dire ceux qui paient à temps, prennent soin de votre appartement et vivent au moins quelques années, il faut bien choisir.

vacance locative

C’est l’un des éléments les plus importants pour minimiser l’inoccupation. Certains propriétaires exigent, par exemple, un certificat de salaire des locataires potentiels. Certains se fient à leur intuition, appuyée par une conversation polie tout en montrant l’appartement.

Vous devez absolument résister à la tentation de louer votre appartement au premier venu, tant que vous n’êtes pas convaincu qu’il sera un bon locataire. Mon hypothèse est qu’il vaut mieux n’avoir aucun locataire que d’avoir de mauvais locataires qui ne paient pas ou détruisent votre appartement.

Fixez le juste prix pour votre appartement ou maison

Le prix, bien sûr, est l’un des éléments les plus importants (sinon le plus important) auquel les locataires prêtent attention. Le fixer trop haut entraînera des changements fréquents de locataires, car ils chercheront (et trouveront) des offres moins chères dans la région. Bien sûr, il ne sert à rien de trop baisser le prix, car vous ne gagnerez pas votre pain. C’est une bonne pratique de maintenir le prix légèrement en dessous du prix du marché afin de ne pas donner aux locataires des raisons de chercher un autre local.

En plus de fixer le prix au bon niveau, vous pouvez aborder la question du prix de manière un peu plus innovante. Par exemple, il peut s’agir d’un prix dégressif, c’est-à-dire un prix décroissant avec la durée du contrat, ce qui devrait motiver les locataires à rester plus longtemps chez nous.

Signez le contrat approprié

À mon avis, l’une des meilleures méthodes pour éviter la vacance locative est de signer des contrats pour une période déterminée, puis d’exiger de manière assez systématique que les dispositions du contrat soient respectées. La durée du contrat la plus fréquemment utilisée est de 12 mois, mais elle

peut très bien être de 6 mois. Permettez-moi de vous rappeler qu’un contrat à durée déterminée est exactement ce que son nom implique. Je ne suis pas avocat, mais à ma connaissance, il ne peut être résilié unilatéralement sans motif à tout moment.

Veillez à de bonnes relations avec les locataires

Vos locataires sont vos clients. Et vous devez prendre soin de vos clients. Bien sûr, je ne recommande pas de faire du copinage, de les inviter à des dîners ou d’envoyer du champagne pour les anniversaires. À mon avis, vos relations avec les locataires devraient être bonnes, mais elles devraient rester au niveau de la relation d’affaires. Néanmoins, dans toute relation d’affaires, il est nécessaire d’assurer un niveau de service approprié. Vous devez absolument répondre à leurs appels, et réagir à leurs problèmes, questions ou suggestions.