La pige immobilière

Avoir des mandats est essentiel pour tout agent immobilier. Pour gagner de l’argent, un mandataire immobilier doit disposer dans son portefeuille de biens immobiliers à proposer à ses éventuels clients. C’est la base même de ce métier. Or, chercher des propriétés à vendre est une tâche plutôt fastidieuse que peu d’agents immobiliers sont disposés à effectuer. Chronophage, elle déplaît à la plupart des professionnels de ce secteur d’activité. C’est l’une des raisons pour lesquelles, une majorité de négociateurs immobiliers préfère la pige immobilière. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont ses avantages par rapport à la prospection classique.

Qu’est-ce que la pige immobilière ?

Méthodologie de prospection immobilière, la pige immobilière a pour but de trouver des propriétés à vendre pour une agence immobilière, à la différence que le prospecteur ne contacte pas les vendeurs au début du processus, mais une fois que celui-ci a atteint une certaine maturité. La pige commence généralement lorsque l’offre de vente est publiée.

pige immobiliere

La pige immobilière consiste notamment à rechercher les annonces de vente que postent des particuliers en vue de prendre contact avec eux et de les convaincre de confier la vente de leur propriété à une agence immobilière. Ces particuliers sont généralement des personnes qui ont décidé de vendre leur bien en se passant d’intermédiaires, en l’occurrence d’agents immobiliers. Cette solution consiste donc à convaincre ces derniers qu’ils gagneront plus si la vente est supervisée par une agence immobilière.

Dans un premier temps, l’agent immobilier va prendre rendez-vous avec le vendeur dans le but de faire une estimation du bien proposé à la vente. Il va ensuite chercher à comprendre le projet du vendeur et s’informer de sa progression. La pige peut être faite sur une annonce très fraîche : on parle alors de pige chaude. Elle peut être faite sur une annonce très vieille : on parle alors de pige froide. Elle peut être faite sur une annonce intermédiaire : on parle alors de pige courante. En fonction de la fraîcheur de l’annonce, le mandataire immobilier développe l’argumentaire qu’il faut pour convaincre le vendeur de lui confier l’affaire.

Les avantages de la pige immobilière

Au nombre des avantages de la pige immobilière, on compte :

  • la limitation de la prospection physique
  • le gain de temps
  • une meilleure focalisation de l’agent immobilier sur le cœur de son métier
  • l’organisation d’une veille plus pointue

La pige immobilière permet, en effet, de se passer de cette tâche ingrate et chronophage que constitue la prospection physique. Même si de temps en temps il doit y recourir, cette activité n’accapare plus l’essentiel de son temps. Il peut ainsi consacrer la grande partie de son temps à ce qui lui rapporte effectivement de l’argent, à savoir la supervision des transactions. La pige lui permet d’avoir à sa disposition un outil pratique qui lui permet de savoir à chaque instant ce qui se passe sur le marché immobilier.

Comment réaliser une bonne pige immobilière ?

Deux possibilités s’offrent à l’agent immobilier qui veut se lancer dans une pige immobilière. Il peut lui-même parcourir les sites d’annonces et les journaux et noter les biens en vente. Il peut aussi configurer des outils numériques (logiciel) pour que ces derniers parcourent les sites web et lui rapportent les informations qu’il désire. Toutefois, cette deuxième voie peut buter sur certains problèmes juridiques et techniques. En effet, les autorités qui veillent au respect de la vie privée et à la protection des données voient d’un mauvais œil ces logiciels qui collectent sans autorisation des données personnelles.

En dehors de cet aspect technique, cette solution n’est pas aussi aisée qu’on le pense. Vous n’aurez peut-être plus à parcourir les rues de la ville à la recherche de propriétés à vendre, mais vous allez passer une bonne partie de votre journée à passer des coups de fil. Vous devrez vous préparer psychologiquement à parler au téléphone avec des personnes qui sont potentiellement hostiles à l’intervention d’un agent immobilier dans leur processus de vente.

Rappelons que la grande majorité des personnes, qui passent des annonces dans des journaux, des revues et des sites d’annonces, veut se passer d’intermédiaire. Essuyer un refus poli au téléphone est la moindre des choses qui pourrait vous arriver. Vous pourriez aussi parler au téléphone avec des personnes hostiles à votre démarche.

La première des choses est de vous préparer psychologiquement et mentalement. Veillez à être en forme avant de vous lancer. Apprenez à répondre calmement et évitez les conflits. Vous devrez faire preuve d’une grande persuasion pour convaincre une personne, qui veut se passer d’intermédiaire, que confier son affaire à un agent immobilier est la meilleure chose qu’elle puisse faire.

Vous devrez faire preuve de ténacité et ne pas abandonner au premier refus. Vous devrez relancer plusieurs fois un prospect qui a dit non pour essayer de lui faire entendre raison. Vous devrez donc passer une bonne partie de votre temps à développer un argumentaire convaincant au téléphone.

Excellente méthode pour se défaire de la tâche très peu reluisante que constitue la prospection physique, la pige immobilière est très loin d’être une sinécure. Vous ferez peut-être plus de longs trajets à travers la ville, mais vous devrez toujours travailler avec acharnement pour gagner votre pain.